J1

Dans le cadre du cours de communication visuelle, les étudiants de 2e année ont été invités à réfléchir sur la notion de la « bibliothèque de références » lors d’un workshop de trois jours étalés sur les mois d’avril, mai et juin. L’objectif était de sensibiliser les étudiants à la nécessité de se doter d’un vocabulaire critique propre et d’outils d’expression graphique pour la formalisation d’idées.

Six groupes d’étudiants répartis en six ateliers, menés par six graphistes (Caroline Fabès, Guillaume Grall, Olivier Lebrun, Julien Martin, Marie Proyart, Benoît Santiard), se sont posés la question de la référence architecturale à travers sa représentation graphique, photographique et/ou éditoriale à travers une série d’exercices autour de la forme imprimée.

Cette constitution d’une bibliothèque de références s’est ancrée dans le contexte de la médiathèque qui a servi de point de départ et d’arrivée au workshop. Les étudiants ont été invité à y puiser le contenu de leur travail graphique dans les ressources riches et variées, et elle est devenue, le temps du workshop, la source principale de références.

IMG_0625

Lors de ces trois jours il a été demandé de ne pas se servir systématiquement de l’ordinateur et de réfléchir en terme d’économie de moyens, pour tenter d’éviter les réflexes propres au travail informatique.

Chaque graphiste intervenant a eu le loisir de formuler son propre exercice autour de la thématique commune, pour lui donner une orientation spécifique. Caroline Fabès a ainsi demandé aux étudiants de travailler sur la constitution d’un ouvrage de références, Guillaume Grall a voulu axer leur recherches autour de figures d’architectes, Olivier Lebrun a souhaité mettre en parallèle la bibliothèque avec la ville comme lieu de structure(s) et d’organisation sociale, Julien Martin a proposé aux étudiants de former un comité éditorial en vue de la conception de « gazettes de la médiathèque », Marie Proyart a abordé la compilation d’objets éditoriaux et Benoît Santiard la confrontation, le mélange et le partage de références anciennes et nouvelles.
J1B

Dans le contexte de la médiathèque trop peu exploité par les étudiants, ces derniers ont eu toute la latitude de s’approprier des objets éditoriaux (livres, magazines, cartes; etc) et un espace, désacralisant ainsi quelque peu le rapport à la bibliothèque, aux livres, et au savoir.

Ce fut une expérience ludique pour aborder les problématiques liées à la communication visuelle de façon décomplexée et expérimentale. Bon nombre d’étudiants se sont révélés au cours de ces trois jours, se surprenant parfois eux même dans leur solutions. Ce qui ressort de façon flagrante est en effet le plaisir des étudiants à sortir du cadre de la classe pour interagir avec les livres et l’espace de la médiathèque. Chaque journée de workshop passé dans la médiathèque a transformé celle-ci en un vaste lieu créatif, studieux mais décontracté, sous le regard bienveillant (et parfois inquiet) des bibliothécaires Estelle Dietrich et Michele Palmyre, qu’il convient de remercier ici pour leur patience et leur aide éclairée bienvenue.

Chaque intervenant a accepté de bien vouloir faire le résumé de son workshop, et de l’accompagner de quelques images. Ci-dessous, les liens des articles présentant chaque intervention:
Caroline Fabès: (Lien vers l’article)
Guillaume Grall: (Lien vers l’article)
Olivier Lebrun: (Lien vers l’article)
Julien Martin: (Lien vers l’article)
Marie Proyart: (Lien vers l’article)
Benoît Santiard: (Lien vers l’article)

J2-1
IMG_0624
J2-5
IMG_0609
IMG_0582
workshop
workshop-2