Bauhaus_jouets_catalogue_1924

Voici quelques réalisations de l’atelier de sculpture sur bois du Bauhaus. Alma Buscher conçoit des éléments simples, de couleurs vives, avec lequels l’enfant pouvait lui-même créer des objets et personnages, une armoire à jouets, démontable et manipulable par l’enfant, se transforme en théâtre de marionnettes. La toupie de Hirshfeld-Marck propose une expérimentation des mélanges optiques selon les théories de Goethe. Alma Buscher suite à ses réflexions sur les enfants, les contes et les jouets, propose une épure de jeux faites de pièces en bois colorées sensé libérer l’imagination des vielles traditions. Elle écrit : «…le conte de fée donne à l’enfant un ensemble d’idées confuses, il est négatif de le remplir de choses parfaitement inutiles, ce cerveau qui chaque jour est déjà confronté à des expérience aussi inouïes que le téléphone, la radio et l’aérostat. De nos jours, le conte de fée doit être clair, harmonieux et n’engendrer aucune confusion». De même, le jouet créé par le Bauhaus est clair dans sa conception, ses formes et ses couleurs. Grâce à lui, l’enfant évite la confusion et crée lui-même la multiplicité en combinant et en construisant. Joseph Hartwig, maître-artisan de l’atelier propose une épure géométrique du jeux d’échec qui tend à l’abstraction, chaque pièce est figurée selon son modèle de déplacement.

Bauhaus_jouets_08

Bauhaus_jouets_01Bauhaus_jouets_07
Bauhaus_jouets_02Bauhaus_jouets_03