Julien Martin, de LM Communiquer

Cette semaine, les étudiants répartis par groupes de deux sont venus à tour de rôle présenter les documents qu’ils accumulent dans le cadre de l’étude de site parisien qui leur a été confiée par l’équipe d’enseignants en architecture (Jean-Jacques Treuttel, Guillaume Boubet, Manon Denicourt et Pascale Martin) dans le cadre des travaux dirigés.

Cet étude d’un site propre à chaque groupe, et dont la finalité est un ensemble de planches A3 reliées entres elles (voir la présentation de la Fabrique ici), permet d’aborder tous les aspects liés à l’analyse urbaine et sa représentation. Elle est un support idéal pour cristalliser les enseignements d’urbanisme et d’architecture, par le biais entre autres, des relevés, des coupes, des historiques de transformation du site, etc.

Elle offre également une situation concrète pour affiner et parler des outils de représentation comme les croquis, les schémas, les plans, en évoquant leur graphie et leur style, mais aussi les préceptes qui ont primés à leur formalisation.

Elle est enfin un bon moyen pour parler de communication. Le graphisme est bien sûr abordé, faisant ainsi le lien avec les cours de mise en page de début d’année, mais c’est avant tout sur le fond que l’accent est mis: « que voulez-vous dire et comment voulez-vous le dire? ». La formulation des idées est ainsi très largement abordée, le but étant de sensibiliser les étudiants à mettre en place un discours en fonction des particularités de leur site, pour éviter des planches « sans vie », avec des titres descriptifs et rébarbatifs.

Passant des idées aux mots, aux croquis, aux schémas, et à la façon de faire fonctionner le tout ensemble, les étudiants prennent au fur et à mesure conscience de la complexité des mécanismes à mettre en œuvre pour retranscrire un projet urbain et ses spécificités.

Les ingrédients sont posés sur la table, il n’y a plus qu’à faire la recette!
Espérons que le résultat soit digeste…

(À suivre)

Julien Martin, de LM Communiquer

Pour ces deux dernières séances, nous avons eu la chance de compter parmi l’équipe enseignante Julien Martin, graphiste au sein de l’atelier LM communiquer (et donc très au fait des problématiques de communication de projets urbains).