Laurence Madrelle lance l'exercice sur tableDémarrage des cours pour la fabrique (dans lequel les étudiants apprennent à decrypter et utiliser les éléments de la représentation d’un projet), animé par Laurence Madrelle et Benoît Santiard, graphistes, Luc Guinguet, architecte et dessinateur, avec l’aide de Vivien Gimenez, étudiant en 5e année.

Aujourd’hui, images à l’appui, nous nous sommes présentés aux étudiants de deuxième année dans l’amphithéâtre, et leur avons expliqué en quoi notre présence à l’école les aiderait à « ce qu’ils disent soit en corrélation avec ce qu’ils montrent ».

Nous avons ainsi insisté sur l’importance de connaître et maîtriser les outils de la communication pour un architecte, et avons abordé les problématiques liées à la représentation: gestion des images, des dessins, des points de vue, importance de la grille de mise en page, de la typographie, etc.

La deuxième partie du cours était consacrée à un exercice pratique sur table, consistant, à l’aide d’un calque, d’une règle et d’un crayon fin, à « trouver » la grille de mise en page d’un quotidien. Le but est de sensibiliser les étudiants au principe de la grille, et de les familiariser aux termes à employer: colonnes, gouttières, marges, etc.

Comme chaque année, les étudiants sont au départ souvent perplexes quant à la finalité de ce travail, contenant pourtant des notions de base, essentielles à intégrer pour la suite des rendus qu’ils auront à produire.

La semaine prochaine, un groupe de vingt-cinq étudiants tirés au sort ira visiter les locaux du journal Libération (un ancien parking situé au centre de Paris et réhabilité par l’architecte Patrick Rubin, voir plus bas le lien retraçant l’histoire de ces locaux), et devra ensuite restranscrire la visite au autres étudiants qui apprendront à construire une grille de mise en page sur ordinateur, afin de pouvoir y accueillir les éléments de leur analyse.

…à suivre vendredi prochain!

Article: Les trois vies de Libération

Les étudiants de 2e année

Les étudiants de 2e année

Tirage au sort des étudiants pour la visite des locaux du journal Libération